PRESIDENTIELLES.NET presidentielles.net (pub)
Presibot A la une Riposts Revue de presse Annuaire Prsibourse Animatics Galette Newsletter
 puce Au revoir les enfants...
 puce Presidentielles. net ma vie, mon oeuvre...
 puce Revue de presse internationale : Soulagés !
 puce La présidentielle est morte, vive la politique !
 puce A qui la faute ?
 puce Et après le second tour ?
 puce Le 'mal français' dans la presse étrangère
 puce Tout est politique
 puce PRESIbot : bas les masques !
 puce PRESIbot : petit rappel de méthode
 puce Toutes
les unes


ALAIN MADELIN

par Xavier Molenat - publié le 12/02/02 - imprimer cet article

Candidat pour la première fois à une élection présidentielle, Alain Madelin creuse depuis quelques années maintenant le sillon politique de l'ultralibéralisme. L'intéressé refuse pourtant l'étiquette (ça fait mauvais genre), et se définit simplement comme un "libéral". Et... c'est quoi un libéral ? Eh bien, nous dit ce cher Alain, c'est quelqu'un qui a fait le "...choix éthique de la confiance en l'homme, libre et responsable". On ne fait pas plus lyrique !

Mais la difficulté avec Madelin, c'est de tenir les deux bouts de sa carrière militante et politique, qui a bien souvent plus que flirté avec l'extrême-droite. S'engager à 19 ans dans la campagne de Jean-Louis Tixier-Vignancour, candidat de l'extrême-droite aux présidentielles de 1965, est-ce là la meilleure façon d'exalter la "liberté" et la "responsabilité" de tout homme ? Et quand, entre 1966 et 1968,il est l'un des meneurs du groupuscule fascisant Occident qui se spécialise dans les actions violentes contre les gauchistes, s'agit-il là encore d'un "choix éthique" ?

On pourrait estimer que ce ne sont là qu'erreurs de jeunesse. Mais si par la suite Madelin lisse son profil en devenant avocat et se rapproche des giscardiens, il perd rarement une occasion d'entretenir l'ambiguïté sur le fond de sa pensée. Ainsi son "cercle" de réflexion Idées-Action peut-il à l'occasion s'ouvrir à des intellectuels d'extrême-droite. Il fut également l'un des rares à trouver les lois Pasqua sur l'immigration trop laxistes, n'hésitant pas à nous rappeler que "dans certains cas, un immigré en situation irrégulière sera mieux remboursé qu'un français qui paye normalement ses cotisations sociales" (JDD 07/07/1996). Et après les élections régionales de 1997, il se distingue encore en refusant toute sanction contre Jacques Blanc, membre de Démocratie Libérale, qui venait de garder la région Languedoc-Roussillon grâce aux voix du FN. Puisqu'on vous dit que Madelin croit en l'homme ! D'ailleurs, le récent soutien que lui a apporté Charles Millon le prouve.

Et son programme alors ? le 2002 n'étant pas prêt, on peut se reporter au livre-programme qu'il avait écrit en 1994 . Rien de bien neuf sous le soleil ultralibéral : L'Etat est archaïque, le paysan est valeureux et l'ascenceur (social) est en panne. Le remède proposé : un retour à la Sainte-Trinité Initiative-Liberté-Marché. Amen ! Si l'on résume, les français seraient prêts à entreprendre et à créer des emplois, mais l'Etat-Moloch, avec son armada de lois et de règlements, brise l'élan individuel. Donc il faut (c'est logique) moins d'Etat et plus de souplesse : dans les formes d'emploi (vive la flexibilité !), dans les entreprises (vive la PME !) dans les services (concurrence entre les caisses de maladies, entre les écoles,...), etc. Tout ça pour que les français osent en-tre-pren- dre ! D'ailleurs, "Gutenberg a-t-il attendu le marché de la lecture pour inventer l'imprimerie" ? Gutenberg, la start-up du moyen- âge, il fallait être ultralibéral pour y penser ! Madelin, c'est vraiment n'importe quoi.

Mais qui est-il donc ?

- Avocat
- Député de l'Ille-et-Vilaine (4e circonscription) depuis 1978 (démission en 1986, réélu en 1988).
- Député européen du 25/07/1989 au 03/11/1989 (démission).
- Membre du Conseil Régional de Bretagne de 1986 à 1992, Vice-président du Conseil Régional de Bretagne de 1992 à 1998.
- Membre du Conseil Général de l'Ille-et-Vilaine du 27/03/1994 au 08/10/1995 (démission).
- Maire de Redon entre 1995 et 2001.
- Ministre de l'industrie, des PTT et du tourisme du 20/03/1986 au 10/05/1988
- Ministre des entreprises et du développement économique, chargé des petites et moyennes entreprises et du commerce et de l'artisanat du 30/03/1993 au 11/05/1995
- Ministre de l'économie et des finances du 18/05/1995 au 26/08/1995


Les autres bios


- François Bayrou
-
Alain Madelin
- Jacques Chirac
- Lionel Jospin
- Robert Hue
- Arlette Laguiller
- Jean Marie Le Pen
- Jean Pierre Chevènement
- Noêl Mamere



Voyages-Voyages

  François Mitterrand a effectué 68 voyages officiels de 1981 à 1984, invitant quelque 8000 personnes au total aux quatre coins du monde, aux frais des contribuables. L'une des personnalités les plus "chanceuses": Jean Daniel (éditorialiste-directeur du Nouvel Observateur), convié à cinq reprises (Etats-Unis, Russie, Japon, Maroc, Mexique). Dans ses 6 premiers mois, le Président a plus voyagé que VGE en sept ans.


En 2007, l'élection présidentielle revient sur Presidentielles.net : http://www.presidentielles.net

  charte de déontologie - contact - credits - la presse en a parlé : France Info - Libration - Reuters - Yahoo - etc.