PRESIDENTIELLES.NET presidentielles.net (pub)
Presibot A la une Riposts Revue de presse Annuaire Prsibourse Animatics Galette Newsletter
 puce Au revoir les enfants...
 puce Presidentielles. net ma vie, mon oeuvre...
 puce Revue de presse internationale : Soulagés !
 puce La présidentielle est morte, vive la politique !
 puce A qui la faute ?
 puce Et après le second tour ?
 puce Le 'mal français' dans la presse étrangère
 puce Tout est politique
 puce PRESIbot : bas les masques !
 puce PRESIbot : petit rappel de méthode
 puce Toutes
les unes


PRESIbot : bas les masques !

par Xavier Molenat - publié le 18/04/02 - Réagir à cet article sur le forum

Lancé le 29 mars, PRESIbot propose aux internautes de passer un blind test politique. Résultat : 22 725 réponses ! Nous publions tous les résultats, candidat par candidat, thème par thème. Comme prévu, il y a des surprises...

Lancé par presidentielles.net, PRESIbot se voulait "l'outil ultime d'aide à la décision politique" et a connu un succès au-delà de toutes nos espérances : plus de 22 000 questionnaires ont été remplis depuis la mise en ligne le 29 mars. Aux internautes, le robot présidentiel proposait un comparateur de programmes mais, surtout, le premier "blind test politique". Sur 8 grands thèmes de campagne, chacun choisissait parmi 7 propositions, tirées des programmes des candidats, celle dont il se sentait le plus proche, sans bien sûr savoir de qui elle émanait. A la fin du test, l'internaute-électeur dubitatif découvrait le candidat pour lequel il aurait voté en général mais aussi question par question. C'est donc uniquement sur la crédibilité des propositions que les "présinautes", les internautes qui sont allés au bout du PRESIbot, se sont prononcés. Comme prévu, les résultats sont surprenants, en tout cas instructifs. Pour en tirer toutes les leçons, nous avons mis au point un outil statistique complet (et, bien entendu, anonyme), qui permet d'établir un bilan détaillé du profil politique de nos "cobayes".

And the winner is...
Contre toute attente, celui qui, selon les choix exprimés dans le blind test, arriverait en tête du premier tour est... Noël Mamère, avec 24.31 % des voix. Il devance ainsi Jacques Chirac, qui recueille 20.90 % des suffrages et... Robert Hue, qui obtient le score stalinien de 14.51 %. La plus belle tôle est sans doute pour Lionel Jospin, qui n'arrive qu'au cinquième rang avec un misérable 11.08 %. Ca n'empêche pas la balance de pencher à gauche, puisque le quatuor Mamère/Hue/Jospin/Chevènement totalise presque 60 % des recommandations, contre un peu plus de 40 % pour les trois candidats de droite. Si l'on comptabilise le score de la gauche sans Chevènement, qui emprunte aux deux bords et clame qu'il ne roule ni pour Chirac ni pour Jospin, la différence n'est plus que de 1 %... L'ex-troisième homme, qui semble avoir choisi d'être électron libre jusqu'au bout, serait-il la clef du scrutin ?

Rabattage à gauche
A quoi attribuer le score flatteur de Noël Mamère, qui oscille ces jours-ci, suivant les sondages, entre 4 et 8,5 % ? On rappelera tout d'abord que l'absence des candidats d'extrême gauche (Laguiller, Besancenot et Gluckstein) a pu diriger leurs sympathisants vers le candidat des Verts, très présent sur le thème de l'anti mondialisation, entre autres. Un phénomène qui profite aussi à Robert Hue. Mais on peut également penser que la population internaute, plus jeune, est également plus sensible aux thèmes et à la vision politique du candidat Vert, par exemple très favorable à l'Internet non-marchand et aux logiciels libres. (Lire Logiciels libres : les politiques s'en mêlent)

Most wanted proposition
Noël Mamère remporte également la palme de la proposition la plus populaire : sur le thème de la mondialisation, sa volonté "d'annuler la dette des pays pauvres, de lutter contre les paradis fiscaux au niveau de l'ONU et de généraliser l'accès aux médicaments contre le SIDA" est choisi par 34.35 % des suffrages. La plus belle gamelle, c'est pour Bayrou : sa prise de position "pour des maires responsables des services de police locale" concernant la sécurité ne recueille que 2.68 % des choix.

Le président idéal
Si l'on regarde les propositions les plus populaires, quel portrait se dessine du président idéal ? Eh bien, les présinautes semblent rêver d'un organisme politiquement modifié. Tous les candidats sont en pointe sur au moins un thème, à l'exception de Bayrou, décidément malheureux. Autrement dit : les présinautes présentent une forte tendance au piochage. Agriculture ? Pour un quart d'entre eux, c'est Chevènement qu'il faut. Fiscalité ? A 30.82 %, c'est Madelin qui sonne bien. Dans les mêmes proportions, c'est Hue qui mène la danse sur le thème de la sécurité, et il est encore devant pour l'éducation. Les deux finalistes présumés, Chirac et Jospin, sont leaders sur les retraites (Jospin, 33.05 %) et le chômage (Chirac, 32 %)... Vertige !

Portrait-robot
Visiblement plus utopiste qu'on le dit, le présinaute indécis semble vouloir à la fois le "moins d'impôt" et le "plus d'Etat". Avec une face conservatrice de gauche : lutte contre la mondialisation, protection de l'agriculture nationale, efforts sur l'Ecole et la Justice... et une petite touche libérale, avec baisse des charges sociales chiraquienne pour enrayer le chômage et supression madeliniste de l'impôt sur la succession. Nos insaisissables présinautes sont-ils donc si différents du reste des internautes, et des Français dans leur ensemble ? Dur à dire. Les résultats du blind-test semblent donc confirmer l'observation que faisait Thierry Vedel au récent Forum international de la démocratie électronique : les internautes se situeraient plus volontiers aux extrêmes politiques. Cette remarque se fondait sur une des rares enquêtes complètes sur le sujet, publiée par la Sofrès en mai 2000. Ce sondage montrait également que les internautes avaient un profil socio-professionnel relativement précis : la majorité sont des hommes, plutôt jeunes et très diplomés, qui porteraient un intérêt à la politique supérieur à la moyenne. Ce profil les pousserait aussi naturellement à être plus volontiers de droite. Ce qui n'est pas forcément incompatible avec le verdict du PRESIbot. Comme le rappelle Romain Pache, ancien directeur des études politiques de BVA et Louis Harris, "il y a un tas de critères qui rentrent en compte dans le scrutin. On peut aimer une proposition mais trouver le candidat peu crédible pour la réaliser. De plus, la plupart des électeurs ne lisent pas les programmes et ne sauraient pas citer spontanément de mesures précises." A défaut de rêver que cela change, on peut toujours rigoler...

PRESIbot : les résultats complets
Si les Français votaient selon les programmes ...

22725 utilisateurs se sont testés !

Mamere : 24.3 %
Chirac : 20.9 %
Hue : 14.5 %
Madelin : 13.5 %
Jospin : 11.1 %
Chevenement : 7.8 %
Bayrou : 7.8 %

Agriculture
Chevénement - 26.16 %
Préserver la politique européenne contre le marché mondial, investir dans les régions défavorisées, rémunérer à la qualité
Mamère - 19.57 %
Favoriser le développement de l'agriculture biologique : réorientation des aides de la PAC vers le bio, incitations fiscales, incitation des cantines publiques à acheter bio
Jospin - 17.49 %
Rééquilibrage des aides vers la moyenne et petite agriculture familiale et effort de simplification des procédures administratives
Bayrou - 17.12 %
Diminuer la part des primes et faire en sorte que les agriculteurs vivent des revenus de leurs produits
Madelin - 7.15 %
Défiscalisation de l'investissement agricole pour attirer les capitaux et baisse bilatérale des subventions agricoles
Chirac - 6.39 %
Remettre en cause la diminution des prix garantis, améliorer l'efficacité des services de l'Etat sur la sécurité alimentaire, augmenter les retraites agricoles
Hue - 6.09 %
Pour un retour aux exploitations familiales avec des prix garantis

Chômage
Chirac - 32 %
Baisse des charges sociales, pas de charge pour les moins de 22 ans, financement de projets pour l'insertion des jeunes
Madelin - 22.54 %
Développer 2 millions de nouvelles entreprises en favorisant fiscalement l'investissement et la pluriactivité
Jospin - 17.84 %
Développer la formation tout au long de la vie
Mamère - 11.92 %
Favoriser les emplois de proximité et garantir le droit au travail en limitant l'arbitraire patronal en matière de licenciements
Bayrou - 5.93 %
Créer 800 000 emplois "francs" (à faibles charges)
Hue - 5.82 %
Rendre pérennes les emplois jeunes créés et en proposer de nouveaux
Chevénement - 3.91 %
Favoriser l'accès des jeunes à la citoyenneté en leur proposant des emplois dans le service public

Sécurité
Hue - 30.86 %
Doubler en 5 ans l'effort sur la sécurité-justice, développer les services publics locaux, promulguer le respect de l'autre dès l'école
Chirac - 23.6 %
Impunité zéro, création d'un conseil national de la sécurité sous l'autorité du chef de l'Etat, responsabilisation des familles de délinquants
Pour faire respecter le droit à la sécurité par la sanction, qui par sa vertu éducative, ne s'oppose pas à la prévention
Mamère - 16.78 %
Plan d'urgence pour la prévention : embauche de 10 000 éducateurs, développement de Conseils de médiation et de prévention dans chaque quartier
Madelin - 9.9 %
Plan Orsec pour la Justice et la Police de 2 milliards d'euros, nouvelle politique pénale pour les mineurs, augmentation du nombre de prisons
Jospin - 4.18 %
Mettre une place une vraie police criminelle au niveau européen
Bayrou - 2.68 %
Pour des maires responsables des services de police locale
Chevénement - 11.97 %

Mondialisation
Mamère - 34.35 %
Annulation de la dette des pays pauvres, lutte contre les paradis fiscaux au niveau de l'ONU, accès généralisé aux médicaments contre le SIDA
Bayrou - 18.91 %
Pour la création d'un fonds indépendant des Etats, pour travailler sur 3 priorités : épidémies (sida), scolarisation, accès à l'eau
Hue - 13.54 %
Pour l'annulation de la dette des pays pauvres et une plus grande transparence des organismes internationaux (OMC, FMI, Banque mondiale
Chevénement - 11.42 %
Pour une politique écologique mondiale
Chirac - 9.65 %
Favoriser l'accès des pays pauvres au commerce international
Madelin - 6.29 %
Contre la taxe Tobin, pour une contribution libre des pays riches au développement des pays pauvres
Jospin - 5.82 %
Financer le développement des pays méditerranéens par une grande initiative européenne

Europe
Mamère - 23.71 %
Pour une Europe fédérale forte : constitution européenne, représentation unique dans les instances internationales, gouvernement économique européen, défense européenne
Hue - 22.03 %
Pour un Euro au service de l'emploi et de la croissance, et non des marchés financiers et de la spéculation
Chirac - 15.98 %
Pour une Europe forte qui promeut sa vision en matière de droits, d'environnement, d'aide au développement.
Bayrou - 11.34 %
Réforme des institutions européennes : les grands dossiers pour l'Europe, les autres pour les Etats et les collectivités territoriales
Jospin - 10.72 %
Pour un traité social européen fixant des objectifs ambitieux, et le développement de coopérations renforcées
Chevénement - 8.46 %
Pour une Europe des coopérations renforcées volontaires et non des technocrates
Madelin - 7.73 %
Pour une constitution européenne, de nouveaux pactes avec les autres pays et une Europe décentralisée

Education
Hue - 25.47 %
Augmenter les moyens pour l'école et s'attaquer aux inégalités de qualité d'enseignement
Chirac - 20.08 %
Donner la priorité aux enseignements fondamentaux, augmenter l'autonomie des établissements, améliorer la sécurité des établissements
Bayrou - 15.74 %
Deux priorités pour l'éducation : prendre en charge les 15% d'enfants illettrés en arrivant au collège, restaurer la paix dans les écoles
Mamère - 15.17 %
Limiter à 20 le nombre d'élèves par classe, créer des bourses de 250 euros mensuels pour les élèves des baccalauréats professionnels, lancer des établissements innovants
Chevénement - 9.81 %
Pour une Ecole du savoir et des règles sociales
Madelin - 9.48 %
Autonomie des établissements scolaires, libre choix de l'école, participation des entreprises
Jospin - 4.21 %
Offrir un séjour à l’étranger, de trois mois aux lycéens et de six mois aux étudiants

Retraites
Jospin - 33.05 %
Conserver le système par répartition, développer l'épargne salariale, continuer à doter les fonds de retraites
Chirac - 19.75 %
Créer des fonds de pension et développer l'épargne salariale (franchise d'impôts)
Hue - 10.24 %
Financement des retraites : contre les fonds de pension, pour une cotisation des revenus financiers et une réintégration des primes dans l'assiette de cotisation
Mamère - 10.18 %
Maintenir le système par répartition, prendre en compte le temps passé à des activités bénévoles à utilité sociale reconnue
Madelin - 9.7 %
Mettre en place des retraites par points à la carte et allonger les cotisations, favoriser l'accès aux fonds de pension
Bayrou - 8.59 %
Faire un "Grenelle" des retraites et lancer un référendum pour valider les propositions
Chevénement - 8.44 %
Le principe de la répartition ne doit pas être remis en cause

Fiscalité
Madelin - 30.82 %
Simplifier l'impôt sur le revenu, supprimer l'impôt sur les successions, prélever l'impôt à la source
Mamère - 22.08 %
Créer une véritable incitation fiscale écologique, supprimer la taxe d'habitation, collecter l'impôt à la source
Jospin - 19.06 %
Alléger la fiscalité sur les bas revenus et supprimer la taxe d'habitation
Chirac - 10.28 %
Baisser massivement les impots : 30 milliards en 5 ans
Chevénement - 7.91 %
Ne baisser significativement l'impôt que si la croissance est forte et prolongée
Bayrou - 6.33 %
Limiter les cotisations patronales à 10 % du salaire brut pour une durée de cinq ans sur des emplois nouveaux (emplois francs)
Hue - 3.5 %
Contre les réductions d'impots pour les entreprises


    PRESIbot : petit rappel de méthode

    PRESIbot : le compagnon de vote interactif

    PRESIbot : le blind test

    Recherche net-campagne à la française...

    Le baromètre politique des internautes

 


  Lors de la campagne pour les législatives de 1997, Lionel Jospin promettait de restaurer l'autorisation administrative de licenciement ; cette promesse n'a jamais été tenue.


En 2007, l'élection présidentielle revient sur Presidentielles.net : http://www.presidentielles.net

  charte de déontologie - contact - credits - la presse en a parlé : France Info - Libration - Reuters - Yahoo - etc.