PRESIDENTIELLES.NET presidentielles.net (pub)
Presibot A la une Riposts Revue de presse Annuaire Prsibourse Animatics Galette Newsletter
 puce10 mai
 puce7 mai
 puce6 mai
 puce3 mai
 puce2 mai
 puce30 avril
 puce29 avril
 puce26 avril
 puce25 avril
 puce24 avril
 puceToutes les revues de presse


Revue de presse du jeudi 02 mai 2002

par Caroline Cordier - publié le 02/05/02

Voici la revue de presse du jeudi 02 mai 2002.

L'EVENEMENT

ENORME...
Le 1er mai était moins hier la fête du travail qu'un immense "non" à Le Pen. Dans les grandes villes de France se sont rassemblés 1,3 million de manifestants contre le Front national : 400 000 à Paris et 900 000 à Marseille, Grenoble, Lille, Lyon, Bordeaux, Montpellier, Nantes, etc. Les partisans de l'extrême-droite étaient, eux, 10 000, selon la police, autour de la statue de Jeanne d'Arc. Aucun débordement n'a été signalé. Aujourd'hui, les quotidiens nationaux mesurent l'ampleur de l'événement : Libération titre "Non, c'est non", Le Monde "Ce 1er mai qui pèse sur Jacques Chirac", Le Figaro "Le 1er mai des anti-Le Pen", tandis que Le Parisien, qui pronostiquait un "1er mai à hauts risques" le 30 avril, rend hommage en couverture aux manifestants, "Calmes et dignes". La presse internationale n'est pas en reste, comme le montre Le Monde en relèvant les titres étrangers : "Plus d'un million de manifestants contre Le Pen" (Washington Post), "Rébellion civique contre Le Pen" (Clarin de Buenos Aires), "Faire de Le Pen un détail de l'histoire" (La Libre Belgique). Le New York Times et Le Temps de Genève estiment que "le traumatisme du 21 avril" a été surmonté. Sur France Inter aujourd'hui, Jean-Marie Le Pen tente de minimiser cette mobilisation historique. Il s'est déclaré "totalement indifférent" aux manifestations contre lui, ajoutant que "la gauche a manifesté avec le dixième des voix de gauche aux élections au premier tour, cela prouve qu'il y en a beaucoup qui sont restés chez eux. Il ne s'agit pas d'un 'très très grand succès'." Il a ironisé pour conclure : "Il y avait peut-être un million de gens dans la rue mais il y a 60 millions de Français." Le second tour arrivant dans trois jours, on verra ce que la mobilisation contre l'extrême-droite révélera dans les urnes...

"870 000 manifestants en province contre l'extrême-droite"
http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/020430-000003064EVEN.html

"Plus d'un million et demi de non à Le Pen"
http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/020502-000002069PRES.html

"Ce 1er mai qui pèse sur Jacques Chirac"
http://elections.lemonde.fr/presidentielle/actu/
aujourdhui/0,,910521,00.html

"'Réveil salutaire' par Serge July"
http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/020502-000003071PRES.html

"La France a connu une déferlante anti-Le Pen"
http://jdj.leparisien.com/jdj/Thu/FAIT/3034312.htm

"Le bonheur de la foule"
http://jdj.leparisien.com/jdj/Thu/FAIT/3033574.htm

"Traitons Le Pen de tous les noms"
http://jdj.leparisien.com/jdj/Tue/FAIT/3029878.htm

"Le 1er mai des anti-Le Pen"
http://www.lefigaro.fr/politique/20020502.FIG0153.html

"Plus d'un million de personnes dans la rue"
http://www.lefigaro.fr/politique/20020502.FIG0152.html

"Peu d'incidents"
http://jdj.leparisien.com/jdj/Thu/FAIT/3034386.htm

"Faible mobilisation pour M. Le Pen"
http://elections.lemonde.fr/presidentielle/actu/
aujourdhui/0,,910310,00.html

"Le Pen : I am a victim"
http://www.cnn.com/2002/WORLD/europe/
05/01/france.politics.ap/index.html

"In France, a million join marches"
http://www.iht.com/articles/56405.htm

"An army against Le Pen"
http://www.guardian.co.uk/france/story/0,11882,708419,00.html

"Une marée humaine contre Jean-Marie Le Pen"
http://www.letemps.ch/template/tempsFort.asp?page=3&contenuPage=&article=88999&quickbar=

PLUS D'INFOS

QUAND LE FN TUE
"2000 personnes en souvenir de Brahim Bouaram"
"En souvenir de Brahim"

Le 1er mai 1995, un jeune Marocain, Brahim Bouaram avait été jeté dans la Seine en marge du défilé FN par quatre skinheads. 2 000 personnes s'étaient rassemblées sur le pont du Carroussel en fin de matinée, à l'appel, comme chaque année, de plusieurs associations, dont le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) et la Ligue des droits de l'Homme (LDH). La compagne de Brahim Bouraam, Alice Odiot, était présente, pour la première fois, et a notamment déclaré, lors de sa prise de parole très touchante : "Ce n'était pas un accident mais un meurtre. Il y en aura d'autres si nous ne sommes pas vigilants, si nous ne réagissons pas dans le calme et la réflexion." Après une minute de silence, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a annoncé que la Ville apposera prochainement une plaque commémorative sur le pont du Carrousel, comme le lui réclamaient les associations. Pour rappeler que le jeune Marocain "n'était pas mort par hasard", Mouloud Aounit, président du MRAP, a lancé un appel "à une prise de conscience des électeurs du FN" : "Nous savons qu'(ils) ne sont pas tous des assassins, mais ils doivent se rendre compte que ce sont les idées du leader du FN qui poussent à tuer."
http://elections.lemonde.fr/presidentielle/actu/
aujourdhui/0,,910526,00.html

http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/020502-000007074PRES.html

L'AUTRE MANIF
"Le cortège très contrôlé de frontistes décomplexés"
"Le Pen compte ses troupes"

Libération décrit le cortège des partisans d'extrême-droite venu hier soutenir son "chef" et candidat : 10 000 personnes selon la police, dix fois plus selon les organisateurs. Les slogans ont été "lissés" et les éléments "radicaux" sommés de rester discrets. Les drapeaux du Vlaams Block flamand ont été mis en berne et le groupuscule italien de Forza nuova, nostalgiques de Benito Mussolini, contenu par le DPS, la milice frontiste. Entendu dans le cortège : "La gauche ne s'occupe plus des gens qui souffrent. Le FN l'a remplacée, c'est simple" (un ex-électeur socialiste dont la femme milite au PC). "Nous les hommes, on a plus de boulot, on ne ramène plus l'argent. L'humiliation de ne servir à rien on la vit tous les jours. Là, j'ai l'impression de faire quelque chose de masculin" (un chômeur). Libération souligne que les femmes étaient très peu nombreuses dans la manifestation. L'une d'elle déclare pourtant : "C'est un peu gaulois à table parfois, mais les femmes ont leur place." Pour le service ? Le Parisien note aussi une scène édifiante. Voyant les fascistes italiens chanter le bras levé, en chemises noires, Farid Smahi, conseiller régional FN d'Ile-de-France leur a lancé : "Bravo les Italiens ! Vous au moins, vous avez des couilles !"
http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/020502-000014078PRES.html
http://jdj.leparisien.com/jdj/Thu/FAIT/3033118.htm

Ils ont dit

MAUVAISE PUB
"Le Pen facho, Chirac escroc est un slogan débile car il accrédite la thèse que Le Pen serait intègre" a souligné Annick Le Petit, maire socialiste du 18ème arrondissement de Paris, mardi soir à la Mutualité.

ELUCUBRATIONS LEPENISTES
"Vous qui avez voté à gauche, n'acceptez pas d'aller voter en vous bouchant le nez. Vous devez voter pour moi et rejoindre la grande masse du peuple français. (...) Aujourd'hui, il y a deux camps en France, celui de l'occupation et le nôtre, celui de la libération" a déclaré Jean-Marie Le Pen, lors de son discours du 1er mai.

HUMOUR DOUTEUX
"Après les législatives, je pourrais peut-être demander, mais je ne veux pas les compromettre, à M. Balladur, à M. Bayrou, à M. Madelin d'être Premier ministre" a indiqué Le Pen sur France Inter. François Bayrou a répliqué sur la même radio : "Je goûte beaucoup les plaisanteries, mais pas dans les moments tragiques. Que tout cela soit porté au compte des plaisanteries douteuses".

DANS LA LUCARNE
"Je reproche à Lionel Jospin aujourd'hui de ne pas aller à la télé à 20 h et dire: 'Ecoutez, je ne suis pas pour Chirac mais pour la France, il faut que tous aujourd'hui, on vote Chirac pour sauver la France et pour sauver l'image de la France dans le monde'" a indiqué Daniel Cohn-Bendit lors de la manifestation parisienne du 1er mai.

L'INCONSTITUTIONNEL
"La Vème République c'est la République de Weimar qui précipite dans le désespoir des électeurs perdus, révoltés qui votent n'importe quoi, même contre eux-mêmes" a lancé Arnaud Montebourg, député socialiste, lors d'une réunion publique à Sassenay, en Saône-et-Loire.

ON NOUS REGARDE
"Les Français sont-ils devenu fous ?" titre l'hebdo américain Time, dans son dernier numéro. Son concurrent Newsweek choisit lui une photo-choc avec un portrait de Le Pen en couverture où une petite phrase en noir "L'Europe prend un virage à droite" symbolise une moustache hitlérienne. Plus décalé, le tabloïd allemand Bild illustre le débat politique français par la photo de l'ex-femme de Le Pen, qui avait posé nue dans Playboy...

LU ET APPROUVE
"La bombe atomique dans les mains de le Pen, ça vous dit ?" pouvait-on lire sur la pancarte d'une manifestante contre l'extrême-droite hier. Ca devrait en faire réfléchir certains...

EN BREF

PETITION POUR JOSPIN
Selon Le Figaro, des personnalités et des artistes (Josiane Balasko, Jane Birkin, Elie Chouraqui, etc.) ont signé une pétition adressée à Lionel Jospin pour qu'il appelle "clairement" à voter Chirac dimanche.

K7 CIVIQUE
Une vidéo de six minutes, qui relaie le message de personnalités contre le FN (Zidane, Djamel Bourras, Robert Pires, Djamel Debbouze, Goldman, Noir Désir, Depardieu, Alain Chabat, Jean-Pierre Bacri, Agnès Jaoui) a été envoyée dans vingt villes où Le Pen a fait ses plus gros scores et diffusée en version courte dans trois cents salles de cinéma Gaumont et UGC.

BOUCHER LE PORC DE MARSEILLE
Ce soir, deux meetings se tiendront à Marseille, l'un de François Bayrou, à 20h30 au Pharo, l'autre de Jean-Marie Le Pen au Palais des Sports à 21h. Par ailleurs, une manifestation aura lieu, tournant le dos à Le Pen géographiquement et symboliquement, de la place Castellane vers le Vieux-Port à partir de 18h30, à l'appel de Ras l'Front, Attac, le Mrap, la LCR, le PCF, la Ligue des droits de l'Homme, les syndicats FSU, Sud, CGT et CFDT. On y annonce la présidence de Noël Mamère (Verts), Olivier Besancenot (LCR) et Alain Krivine (LCR). A 20h00 est prévue une soirée sur le Vieux-Port, avec des concerts de rap.


Nom d'oiseau

  Jean-Luc Mélenchon réagit au "plaidoyer" du Président de la République sur le forum social de Porto Alegre (février): "Le carnaval commence demain à Rio, mais Chirac a déjà mis son déguisement. Il se comporte comme un grand coucou qui a pondu un oeuf dans le nid du voisin".


En 2007, l'élection présidentielle revient sur Presidentielles.net : http://www.presidentielles.net

  charte de déontologie - contact - credits - la presse en a parlé : France Info - Libration - Reuters - Yahoo - etc.