PRESIDENTIELLES.NET presidentielles.net (pub)
Presibot A la une Riposts Revue de presse Annuaire Prsibourse Animatics Galette Newsletter
 puce Au revoir les enfants...
 puce Presidentielles. net ma vie, mon oeuvre...
 puce Revue de presse internationale : Soulagés !
 puce La présidentielle est morte, vive la politique !
 puce A qui la faute ?
 puce Et après le second tour ?
 puce Le 'mal français' dans la presse étrangère
 puce Tout est politique
 puce PRESIbot : bas les masques !
 puce PRESIbot : petit rappel de méthode
 puce Toutes
les unes


ROBERT HUE

par Xavier Molenat - publié le 12/02/02 - imprimer cet article

Un mutant. Voilà bientôt huit ans que le brave soldat Hue a entamé ce qu'il appele la "mutation" du Parti Communiste, autrement dit sa remise à jour idéologique et institutionnelle. Que voilà une riche idée !
Et pour cette mission, rien de tel qu'un bon produit maison. Bob, c'est presque quarante ans d'ancienneté (en comptant ses années aux jeunesses communistes), une adhésion à l'age de seize ans, un vrai soldat rouge. Une success-story à l'américaine, En quelque sorte...

Mais Dieu qu'il est difficile d'hériter d'un parti communiste dans les années 90 ! Il faut succéder à l'inoxydable Georges Marchais, essayer de relancer la machine en perte de puissance... Robert a-t-il été à la hauteur de la situation ? Qu'il nous soit ici permis d'en douter.

Robert Hue est gentil, c'est indéniable. Rond, bonhomme, jovial, il semble cultiver son petit coté nain de jardin qui rassure.La preuve : l'adversaire qu'il respecte le plus, c'est "Jacques Chirac, pour son charisme". Lénine au secours ! Et malheureusement, la bonhomie de son secrétaire général combinée avec la rigidité du Parti et de ses paléo-staliniens , ça fait un drôle de mélange des genres. Quand Marchais se fâchait, au moins ça avait de la gueule !

Alors bon, on va pas reprocher à Robert Hue d'avoir voulu secouer les cocos, mais tout de même, pas si fort ! Là il semble que Bob ait voulu jeter le bébé avec l'eau du bain. Le dilemme est certes cruel : comment exister entre l'extrême-gauche radicale et la modération socialiste ? Très simple, nous répond Robert : on ne choisit pas, on fait le lien !
Et voilà le résultat : un peu dedans, un peu dehors, bob et son parti semblent se complaire dans le rôle de "caution sociale du" PS, le seul créneau qu'il leur reste. D'où de magnifiques valses-hésitations : je participe au gouvernement, mais je me réserve un droit de "protestation constructive" (?) quand les socialos y vont un peu fort. Je suis contre la mondialisation, mais je peux pas trop m'afficher à Gênes parce qu'ils sont plus jeunes et plus radicaux que moi. Dieu qu'il est compliqué de pas savoir où on va !

Plus le temps passe d'ailleurs, plus la conduite de Bob devient schizophrénique : soutien aux manifs anti-"malbouffe" et défilé Prada place Colonel Fabien ("C'est ça la modernité !") , un jour avec les sans-papiers et le lendemain sur marches du Festival de Cannes, les quatre-vingt ans du PC renommés "Marx Attaque" (fun !), le vertige nous saisit ! Et saisit également les électeurs, qui désertent les rangs de l'ex-premier parti de France (tu te souviens, Bob ?) : 8,65 % aux présidentielles de 1995, 6,8 % aux européennes de 1999, ça glisse lentement mais sûrement. Et pendant ce temps, la bête noire Laguiller qui monte, qui monte...
Le scénario de la présidentielle semble déjà écrit : un petit score, quelques portefeuilles ministériels en cas de victoire de la gauche, une posture contestataire si c'est la droite... bref, rien de bien neuf sous le soleil rouge, c'est à craindre ! Vivement la prochaine mutation.

Les autres bios

- Infirmier
- Député depuis le 01 Juin 1997
- Maire de Montigny-lès-Cormeilles depuis 1977
- Membre du Conseil Général du VAl d'Oise entre 1988 et 1998
- Membre du Conseil Régional d'Ile-de-France de 1986 à 1988 et de 1992 à 1993
- Député européen du 20/07/1999 au 01/08/2000


Les autres bios


- François Bayrou
- Alain Madelin
- Jacques Chirac
- Lionel Jospin
- Robert Hue
- Arlette Laguiller
- Jean Marie Le Pen
- Jean Pierre Chevènement
- Noêl Mamere



TROTSKY, SEX AND SUN

  "Et maintenant, la cellule de Saint-Trop va se développer" ironise Olivier Besancenot (postier de 27 ans, candidat de la Ligue Communiste Révolutionaire) alors qu'il se retrouve dans VSD à dialoguer avec Massimo Gargia, très médiatique pilier de la jet-set.


En 2007, l'élection présidentielle revient sur Presidentielles.net : http://www.presidentielles.net

  charte de déontologie - contact - credits - la presse en a parlé : France Info - Libration - Reuters - Yahoo - etc.