PRESIDENTIELLES.NET presidentielles.net (pub)
Presibot A la une Riposts Revue de presse Annuaire Prsibourse Animatics Galette Newsletter
 puce Au revoir les enfants...
 puce Presidentielles. net ma vie, mon oeuvre...
 puce Revue de presse internationale : Soulagés !
 puce La présidentielle est morte, vive la politique !
 puce A qui la faute ?
 puce Et après le second tour ?
 puce Le 'mal français' dans la presse étrangère
 puce Tout est politique
 puce PRESIbot : bas les masques !
 puce PRESIbot : petit rappel de méthode
 puce Toutes
les unes


FRANCOIS BAYROU

par Xavier Molenat - publié le 12/02/02 - imprimer cet article

François Bayrou existe-t-il ? Politiquement en tous cas, la question mérite d'être posée. Après un peu plus de vingt ans de carrière et quelques mois d'une poussive campagne présidentielle, le béarnais semble avoir toujours autant de mal à peser dans le débat.

Mais comment exister quand on est désespérément moyen ? Car Bayrou a le culte du centre (centre-droit, quand-même), de la mesure en toute chose, bref rien qui ne dépasse chez lui. Un début de carrière normale, sous la coupe de gens moyens (Méhaignerie au ministère de l'agriculture en 79-81, Pflimlin au Parlement Européen en 84-86). Son passage à la tête de l'Education Nationale n'a pas non plus laissé un souvenir impérissable, hormis une réforme de l'Université de sinistre mémoire... Ah oui, il a été député, il est député européen et il est président du Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, le saviez-vous ?

On aurait envie de crier : allez François, sors tes tripes comme te le demandent tes amis de l'UDF, fais-nous vibrer, emportes-toi ! Ta passion de la politique par exemple ? Hélas, rien de croustillant de ce côté-là. François n'a pas peur des portes ouvertes ("Le premier homme politique que j'ai aimé et médité, c'est Gandhi" - dixit La Relève, son livre-programme à paraître), et vous une admiration sans borne pour... Henry IV, béarnais comme lui, et "unificateur de la France" (il lui a d'ailleurs consacré une bibliographie). On ne fait pas plus glamour !

Et tout est de la même eau : Le 11 Septembre ? "Nous avons vu sur nos écrans à la fois la fragilité des plus forts et le diabolique pouvoir des plus fous. Nous le savions à la seconde même où l'événement se produisit : plus rien ne serait plus comme avant". Super. Mais il faut comprendre que chez Bayrou, la banalité est plus qu'une stratégie politique : c'est un style de vie. Un péché mignon ? "le jus de pamplemousse", confesse-t-il sur son site de campagne. Oh, François ! Idem pour les loisirs : "pour se détendre, il choisit les polars avec un soin tout particulier : il lit d'abord le dernier paragraphe pour s'assurer que l'histoire finit bien". Sans espoir ?

On comprend néanmoins pourquoi Bayrou peine à dépasser dans son programme la simple incantation. Europe toujours, du libéralisme oui mais avec des gros bouts de social dedans, la foi en l'homme (l'homme est catholique pratiquant)... nous voila bien avancés. Pour se démarquer, le centriste s'est trouvé un "plus-produit" : le renouvellement de la classe politique. La fameuse "relève" ! lui-même n'a "que" cinquante ans, il est UDF et non pas RPR et encore moins PS, donc il incarne le sang neuf indispensable à la France ! CQFD. Malheureusement, il reste à prouver que les idées changeront avec les hommes, ce qui semble plutôt mal parti...

L'hebdomadaire anglais "The Economist" note que, grâce à sa "jeunesse", son "énergie" et sa "télégénie" (sic, sic et re-sic !), Bayrou aurait eu toutes ses chances aux Etats-Unis. Mon cher François, il ne faut négliger aucune opportunité.

Mais qui est-il donc ?

- Enseignant, agregé de Lettres Classiques
- Professeur à Pau de 1973 à 1979 et de 1982 à 1984
- Député des Pyrénées Atlantiques de 1986 à 1993 et de 1997 à 1999
- Président du groupe UDF à l'Assemblée Nationale de 1997 à 1999
- Ministre de l'Education Nationale de 1993 à 1997
- Député Européen depuis 1999
- Président du Conseil Général des
- Pyrénées Atlantiques depuis 1992


Les autres bios


- François Bayrou
- Alain Madelin
- Jacques Chirac
- Lionel Jospin
- Robert Hue
- Arlette Laguiller
- Jean Marie Le Pen
- Jean Pierre Chevènement
- Noêl Mamere



  Lors de la campagne pour les législatives de 1997, Lionel Jospin promettait de restaurer l'autorisation administrative de licenciement ; cette promesse n'a jamais été tenue.


En 2007, l'élection présidentielle revient sur Presidentielles.net : http://www.presidentielles.net

  charte de déontologie - contact - credits - la presse en a parlé : France Info - Libration - Reuters - Yahoo - etc.